Les Rats d'Egout

UN REGARD DECALE SUR LA VIE URBAINE

Les Rats vous emmènent dans leur royaume: la ville. Vous rencontrerez les individus étranges qui la peuplent. Jetterez un coup d’œil à la dérobée aux œuvres éphémères offertes aux murs gris par les street artistes. L'oreille toujours aux aguets, vous capterez les paroles absurdes des passants...

Rubriques
Street art
L'oreille qui traîne
Photos insolites
Anecdotes
Dans les transports publics...

N'hésitez pas à fouiller dans les archives, les Rats sont à présent partis vers d'autres aventures blogesques.
Vous pouvez lire K* sur son blog d'expat Y'a pas le feu au lac! ou sur son carnet de découvertes, escapades, lectures Birds&Bicycles.
Posts tagged "oreille qui traine"

brevesdetrain:

Dernier train Ins-Fribourg.

3 petits mecs en verve.

- Lui il cherche trop beau pour ce qu’il est, mec. Il cherche du lourd.

- Ouais, il cherche genre une putain de meuf, genre avec des monstres ein-s, mec.

  • Un mec en fauteuil me dépasse dans la rue. Un autre type arrive et lui fait.
  • "Hé, salut Gilbert*! Alors, ça marche?"
  • Je rêve qu'il réponde: "Non, ça roule."
  • Un gamin de 4 ans se prépare consciencieusement une tartine
  • - J'étale bien sur tout le corps.
  • - Le corps? demande sa mère
  • - Oui, tu sais, le corps de Dieu. Tu te souviens c'est juste avant le vin qui est du sang?!
  • ...sa mère est pasteur! Et s'inquiète?
  • Piqué sur le Facebook de F!
Hé, tram à l’arrêt! TA MERE LA PUTE!!

Un type bizarrement éméché sur le banc d’un arrêt de tram s’en prend à l’engin… et l’insulte.

Montpellier, ce matin, Place de la Comédie

Une petite grand-mère toute fripée s’adresse à deux jeunes filles dans le tram 1 montpelliérain… Celles-ci gloussent depuis quelques instants car un jeune homme aux aisselles odorantes, sac sur le dos, ne montre pas beaucoup de savoir-vivre. La mémé engage la conversation.

- Oh, vous avez de jolis sourires, ça fait plaisir. Écoutez, il y a quelque chose que je dis souvent: un sourire, on le donne, c’est gratuit, mais celui qui le reçoit il est content. Mais c’est à nous de faire le premier pas…après, les sourires viennent tous seuls.

Sur la route, j’ai testé en remerciant un gamin qui a légèrement décalé son sac avec une crosse de hockey du trottoir pour me laisser passer: une porte de grange. Je vais garder mon sourire dans ma poche! Surtout lorsque je croise un autre être sympathique, mon voisin Pat Hibulaire. Il répond par un grognement quand on lui dit bonjour avec un grand sourire. J’ai décidé de l’ignorer à partir de désormais. Il n’a pas l’air de mal le prendre…

Pauvre grand-mère et ses illusions!

:D

ou alors, j’ai pas de bol.

brevesdetrain:

Dernier train régional.
Je suis seule. Je lis des trucs.

Un type qui pue la gnôle se pose dans le compartiment à côté de moi. Il commence à me causer, monstre accent suisse-allemand, me demande ce que je fais, je dis que je fais de la philo, d’un ton un peu sec et prétentieux,  pour le faire fuir.

Loin de l’effrayer, il adore. Il me demande alors:

“Et puis tu penses l’humanité il va se passer quoi?”

Je ne réponds pas, fais ironiquement mine de réfléchir.

Il ajoute:


“Moi j’pense ça va jouer…”

Une librairie, c’est comme un trottoir, on y entend des conversations carrément absurdes! Et sur ce blog, c’est la libraire elle-même qui raconte ces anecdotes! Par exemple, on lui a demandé si Grimm avait sorti un nouveau livre de contes dernièrement ou si elle avait l’Île aux esclaves de l’auteure de théâtre Marie Veau…

Cet autre dialogue montre que servir des clients demande surtout une grande patience.

Il y a quelques jours, une dame d’une soixantaine d’année…

-Bonjour, je cherche un livre qu’est passé à la télé. Ca vient de sortir.

-Oui

-…

-Vous connaissez le titre peut-être?

-Beh non, c’est vraiment connu. On en a parlé à la télé!

-Et vous vous souvenez du sujet, ou de l’auteur? Quelque chose qui pourrait m’aider à le retrouver…

-(le ton monte)Mais puisque je vous dit qu’on en a parlé à la télé!!

-Je vais essayer d’aller voir sur le site de la chaine alors. C’était dans quelle émission que vous en avez entendu parler?

-(carrément énervée) Mais j’en sais rien moi, je veux juste ce livre et puis c’est tout! Si vous savez même pas trouver des livres connus, hein, c’est vraiment pas la peine!

Et hop, la voilà qui tourne les talons et qui s’en va.
Ou comment se retrouver comme deux ronds de flan, comme ça, pour rien, juste la beauté du geste;)


Plus d’anecdotes sur le blog d’Eliabar

Georges Frêche, il a vraiment fait quelque chose pour cette ville! Oui, je vous le dis! Un jour, je lui ai même serré la main… Bon, je descends là, moi, adieu la compagnie!

Un illuminé prêche Frêche de sa forte voix en s’adressant au tram tout entier

Montpellier, avril, tram bleu hirondelle

  • (Deux gars dans le train, ronds, discutent de la nouvelle conquête de l'un des deux):
  • - Mais, mec, t'es avec ou t'es pas avec? dit le premier en secouant sa bière.
  • - Ben, mec, j'en sais rien! Comment tu sais quand t'es en couple ou pas toi? Ce genre de discussion ... ça... hips... craint.
  • - C'est simple, elle est bonne?
  • - Ouais, putain!
  • - Et elle baise bien?
  • - Pffffiii, j'te jure, mec, j'avais jamais vu ça!
  • - Et elle te tire des pipes?
  • - Ouais.
  • - Taiiiiin, mec, t'as de la chance. La mienne, elle en fait pas. Et sinon, vous vous entendez bien?
  • - Ouais, très bien.
  • - Et elle écoute quoi comme musique?
  • - La même chose que moi, mais merde, mec. Je suis avec ou pas, alors?
  • - Bien sûr que oui, gros con! Une meuf qui te tire des pipes, ça se garde! Alors, fais pas le con et mets toi "ineuh relacheunchippe" sur Facebook.
  • - Ouais t'as raison, je vais l'appeler pour lui dire. Allô chérie?
  • (L'être humain est un puit sans fond. Je remercie pas ces deux bourrés d'avoir défini l'amour de leur haleine houblonnée. Mais je me suis quand même bien bidonnée).
  • "Hé, madame, tu veux pas venir boire un café avec moi?"
  • "Non, merci."
  • "Mais, allez! Vas-y, quoi!"
  • "NON... MERCI..."
  • "Mais allez... Qu'est-ce que t'en sais, je suis peut-être ton prince charmant!"
  • "Sûrement pas! J'en ai déjà un à la maison, je le fais pousser moi-même dans son bocal!"
  • "..."
  • Je remercierais jamais assez mon pote qui m'a offert ce gadget: une grenouille qui s'est transformée en prince, et qui grandit quand on rempli son bocal d'eau.

Cette nuit là, les transports en commun nous offraient des forfaits de transport à prix réduit. Les deux sièges derrière le chauffeur étaient occupés par une petite fille couchée qui dormait à poings fermés. Derrière elle, sa mère et son frère conversaient avec une dame assise sur la banquette d’à côté. En écoutant leur conversation, j’appris que c’était la famille du chauffeur. Les enfants avaient insisté pour faire des tours dans le bus de leur Papa. Alors que je descendais au terminus, il s’est levé de son siège pour les embrasser.

Merci E. pour cette chouette anecdote

Un représentant de microscopes fait une visite dans un labo d’une fac de sciences. Après son départ, un responsable de la salle d’expériences s’adresse à un thésard étranger, peut-être égyptien ou libanais.

- Tu les as écoutés parler, avec le marchand de microscopes?

- Bah…non.

- Il est bien ce marchand, c’est un bon technicien aussi…

- Il est juif?

- Heu.. j’en sais rien, pourquoi?

- Ben, parce qeu tous les marchands sont juifs, non?

- !!! Faut pas dire ça! C’est parce que t’es arabe que tu dis ça!

L’Oreille qui traîne dans un labo, merci à notre espion anonyme!

Dans un café

"Tu coupes la musique? Mais moi je vais te couper la tête! C’était joli la musique… Tu signes ton arrêt de mort."

Un vieil alcoolo s’adresse au serveur, frustré de ne plus entendre de la dance des 90s.

Oreille qui traîne retrouvée au hasard des pages d’un carnet oublié.

brevesdetrain:

-Non mais tu vois, elles sont trop mal faites ces douches, quoi! Je veux dire, n’importe qui peut te toucher la bite comme ça, hop!

-Ouais, ouais, c’est clair. ‘Fin moi… ça… enfin… ça m’est jamais arrivé… de… enfin… ouais, j’ai jamais été confronté.

-Attends, attends, mais moi si j’apprends que y a un pédé, fini, je me douche plus!

-Moi non plus, moi non plus! T’imagines? C’est… Rha! Rien que d’imaginer, je…

-Pouah! Beurk!

[petit silence gêné]

-Mais… euh… t’es pas pédé toi, ou bien?

-Non! … non! Pourquoi tu…? Tu croyais que…?

-Non! Non! Je demandais ça comme ça. Parce que… enfin, tu vois, on discute, et tout, et tou d’un coup un de nous deux est pédé. Ce serait…’fin, tu vois quoi!

-Hahahahaha! Clair! Ça la foutrait mal!

[Re-petit silence gêné. Ils ont changé de sujet]

brevesdetrain:

[Neuchâtel-Lausanne / 20h05 / 21.11.08]

Un bébé “café-au-lait” pleure dans son landeau. Sa mère est partie aux toilettes.

Il hurle à la mort.

Dans le compartiment juste après lui, un black d’une vingtaine d’années se retourne sur son siège:

Ne t’inquiète pas mon petit. Obama est président!