Les Rats d'Egout

UN REGARD DECALE SUR LA VIE URBAINE

Les Rats vous emmènent dans leur royaume: la ville. Vous rencontrerez les individus étranges qui la peuplent. Jetterez un coup d’œil à la dérobée aux œuvres éphémères offertes aux murs gris par les street artistes. L'oreille toujours aux aguets, vous capterez les paroles absurdes des passants...

Rubriques
Street art
L'oreille qui traîne
Photos insolites
Anecdotes
Dans les transports publics...

N'hésitez pas à fouiller dans les archives, les Rats sont à présent partis vers d'autres aventures blogesques.
Vous pouvez lire K* sur son blog d'expat Y'a pas le feu au lac! ou sur son carnet de découvertes, escapades, lectures Birds&Bicycles.
Posts tagged "oreille qui traîne"
Il paraît que Dieu est un fumeur de havanes.

Un viel alcoolique, 9 heures du matin, sa bière à la main, tente d’engager la conversation avec H. à un arrêt de tram montpelliérain.

Hé, tu es étudiant? Il paraît que Dieu est un fumeur de havanes…

Et toi, tu aimes la soudure?

Contexte: nouvellement installée dans une ville, je découvre un site d’organisation de sorties pour les gens qui n’ont pas d’amis. Je tente l’aventure, autour d’un verre, un après-midi. Les gens essayent d’engager la conversation, de manière classique “Et toi, tu fais quoi dans la vie? Tu viens d’où?”.

Un grand homme au regard fixe et étrange a une autre méthode. Il se lance. Il demande à une petit blonde trentenaire “Et toi, tu aimes la soudure?” Elle balbutie: “Heu… je sais pas, j’ai jamais essayé”. Le silence qui suit est un peu pesant…

  • [V]-Y'a plus de pauvres que de riches!
  • [J]- Ouais et les riches mènent une vie incroyable!
  • [V]- Non mais il y a une malédiction... parce que Dieu existe, tu sais.
  • [J]-Non, bon, moi j'y crois pas trop.
  • [V]-T'as raison, c'est n'importe quoi!
  • Encore une conversation incroyable entendue par Noémi...dans le train (bien sûr).
  • [V] = une vieille dame de 71 ans
  • [J] = un jeune mec de 16 ans
  • Ils ne se connaissaient pas.
J’aime beaucoup vos cheveux, vous avez la même coupe que ma soeur, au village, quand elle était jeune. Hé! Sérieux là, madame, vous pensez quoi? Je devrais me les couper? C’est trop long là? J’vous demande parce que vous êtes une femme. Je devrais raser ou pas? Et vous auriez pas 70 centimes, c’est pour mon billet de train?

Monologue d’un ivrogne en gare de Lausanne… Il faut que j’arrête de prendre le train!

Piqué sur le Facebook de Nono

[L’oreille qui traîne - 2010]

Assise dans un TGV quelconque, bercée par le sentiment du vent qui file sur ses flancs de métal, je suis soudainement tirée de ma contemplation de la campagne française par une petite voix enthousiaste:

"Avec ses muscles, Guerrier Rouge fait tourner la tête aux divas! Wouah, tu l’as vu?”

L’auteur de ces paroles est un gamin assis devant moi. Mais de quoi parle-t’il? Je guigne entre les deux sièges. Il n’a pas plus de 8 ans. Il tient un magazine à la main…un magazine de catch! Il le lit à haute voix à son frangin, aussi émerveillé que lui par les corps huilés de ses idoles.

Et je me marre en écoutant le gamin continuer sa lecture vantant la virilité catcheresse, que les deux frangins interrompent de remarques admiratives. Sans doute rêvent-ils de ressembler à deux montagnes de muscles luisantes quand ils seront grands. Et je les imagine répondre aux questions des adultes sur leurs aspirations futures: Plus tard, je veux être catcheur!

par Kantu, dont le catcheur préféré reste Pierre S.!

*Information importante: Guerrier Rouge n’existe pas, je n’ai pas réussi à mémoriser le nom du catcheur vedette en question, mais c’était quelque chose du style.

Et vous, si vous étiez catcheur, comment vous appeleriez-vous?



Mon fils m’a appelé tout à l’heure. Il voulait savoir où j’étais. Il a treize ans, mon fils. Je lui ai dit : «Ton papa il est allé boire un verre.» Il a répondu : « Mais tu as dit que c’est interdit ! » Et il a rit. Il a rit. Tu vois, mon fils il a treize ans, et je voudrais lui inculquer la beauté de l’islam, tout ça. Il a dit : «Mais papa, c’est interdit de boire de l’alcool, tu l’as toujours dit.» Et je lui ai répondu : « Oui, c’est interdit. Ton papa il a trahi l’islam. Il a trahi l’islam.» J’ai fait le con. Je me suis marié, huit fois. Je me suis divorcé tout autant. J’ai fait le con.

Laisse traîner ton oreille !

Un homme éméché, dans un bus neuchâtelois, en 2007

Sorti des archives de K*